Déficit foncier

Trop souvent oublié quand on liste les possibilités de défiscalisation immobilière, l’imputation des déficits fonciers sur le revenu global peut permettre de diminuer la base de son revenu imposable de 10.700 euros par an. 

En effet le propriétaire immobilier bailleur qui entreprend des travaux de rénovation immobilière peut imputer les déficits occasionnés par ces dépenses sur son revenu global et ainsi rénover son patrimoine immobilier en bénéficiant d’allégements fiscaux

Le propriétaire de l'immeuble peut déduire de ses revenus fonciers les dépenses liées aux travaux de rénovation immobilière .Si elles génèrent un déficit foncier, celui-ci est imputable sur le revenu global jusqu'à 10 700 € par an. 

L'excédent est reportable pendant six ans. Mais les intérêts d'emprunts ne sont imputables que sur les revenus fonciers pendant dix ans. 

Obligations pour bénéficier de la défiscalisation immobilière par déficit foncier :

  • Louer le bien immobilier pendant au moins trois ans
  • Souscrire une déclaration n° 2044 et donner le détail de toutes les dépenses engagées en précisant la nature des travaux.